Les années 1955 / 1970


                                                                             1956 / 1957


Le premier rapport officiel du Comité départemental du Tarn est daté du 17 Février 1957( il s'agit en fait du 2e Congrès Départemental, la pétanque tarnaise est née en 1955). Ce rapport dresse le bilan de l'année écoulée soit 1956.
Le président du Comité s'appelait Louis Salvaire, la licence coûtait 200 F (ancien bien sûr), la saison débutait le 24 février pour le premier concours (sans boulodrome couvert) et se terminait le 13 octobre. 
En général un seul concours par date, deux au maximum, représentant au total une quarantaine de concours.
Il y avait deux secteurs Nord et Sud comportant 24 sociétés, 836 licenciés seniors et 94 juniors, on ne parlait pas encore de pétanque féminine... On découvre des sociétés qui ont aujourd'hui disparues, comme " La Boule dansante castraise", "Maison des jeunes de brousse", "Pétanq'club castrais" et d'autres qui existaient déjà, "Joyeux Pétanqueurs du bois Redon", "Pétanque Gambetta Carmaux" .
En 1956 il n'existe qu'un Championnat de France triplette divisé en 2 catégories. La première catégorie comptait 32 triplettes issues d'une trentaine de départements et une deuxième catégorie comprenant 74 triplettes venant de 28 départements. Cette année-là le Tarn était représenté pour la première fois en deuxième catégorie avec l'équipe suivante:
Galofre André, Nègre Jean et Mas Maurice de la Pétanque Graulhétoise
Anecdote, cette triplette fut disqualifiée dès la première partie car un des joueurs jouait avec des boules farcies (source site clé-pétanque de Christian Lagarde "rétrospective des championnats de France").
Le Tarn passera en 1er catégorie en 1959.

1958 / 1960

La pétanque tarnaise se développe lentement mais sûrement. Les Congrès de 1958 et 1959 font état d'une augmentation des licenciés:

- 1418 en 1957
- 1539 en 1958

On apprend que la licence senior est accordée à la section féminine au même prix que les hommes.
Le nombre de sociétés augmente passant de 24 en 1956 à 47 en 1958.
Ces congrès abordent également la discipline et constituent les commissions du même nom, on y définit la notion de "propos injurieux":

"Toute parole ou tout geste constituant une injure à l'égard des membres de la Fédération, soit à l'échelon National, départemental, ou bien comités, districts ou secteurs, doit amener sur plainte du délégué ou de la personne outragée des sanctions graves."

Malheureusement les archives de 1958 et 1959 n'ont pas répertorié les Champions du Tarn Triplette.

En 1958 un certain Jo Arama avec Raymond Galland et Olivier Félix devenait Champion de France 1°catégorie à Valence, Jo deviendra tarnais à la fin des années soixante.

A partir de 1960 le Congrès annuel se tiendra en fin d'année permettant une meilleure lisibilité sur la saison écoulée.
Georges Séverac devient le 2°président du Comité départemental à la place de Louis Salvaire.
Pierre Pennetier est élu au Comité directeur pour la première fois, il sera responsable du secteur de Gaillac.
En cette année 1960 le Tarn compte 2000 licenciés (1742 Seniors et 258 Juniors).
60 sociétés se partagent ces joueurs, les plus importantes étant:

Pétanque Albinque Castres                                79 licenciés
Pétanque Carmausine                                        77        "
Pétanque Pelloutier Albi                                    66        "
Gambetta Carmaux                                            64        "

A cette époque on pouvait muter jusqu'au 31 Mars, l'engagement pour un concours en triplette était de 6 NF (Mr Pinay était passé par là).

C'est la triplette:
Alouste, Truc et Marignol
de la pétanque Rabastenaise qui est championne du Tarn.
Elle participera au Championnat de France de Clermont-Ferrand avec une deuxième équipe:
Bouyer, Cathalau, Cazelles des Joyeux pétanqueurs Graulhetois.

Ces années soixante débutent avec une pétanque tarnaise en pleine expansion, de nouveaux champions vont marquer cette décennie comme Raphaël Ruiz , Ezio Tasselli (champion de ligue 1967) ou bien Jean Sidoine.

1961 / 1965

1961

Georges Lontrade est élu président du Comité départemental, Pierre Pennetier devient secrétaire général.
Cette année-là,  l'équipe Saudo Jean, Bernadou Maurice et Vaissière René  est championne du Tarn. Elle participe au championnat de France à Béziers où la triplette Borsi, Galfré, Benardi du Var est sacrée championne de France. Selon le rapport du Congrès départemental notre triplette championne du Tarn est classée 18e sur le plan National. 
Après deux ans de suspension (1960 et 1961), le championnat de France est à nouveau divisé en deux catégories et ceci jusqu'en 1965. Le principe de qualification dans ces deux catégories est assez flou, la première catégorie correspondait à  2% des licenciés seniors soit environ 50 joueurs pour le Tarn (principe retenue par la Ligue) certainement classés en fonction des résultats.

1963

Raphaël Ruiz est champion du Tarn 2e catégorie, il récidive l'année suivante avec René Cals et Brandy de la Pétanque aussillonnaise mais cette fois-ci en 1° Catégorie. En 1964 malgré des résultats moyens au championnat  de France à Épinal notre comité a été récompensé du 2° prix de tenue pour je cite "le bon goût du CD (tenue impeccable) mais aussi la grande correction de nos pétanqueurs".

1965

Le 11e Congrès départemental débute par une minute de silence en la mémoire des douze mineurs qui ont péri dans la mine de Carmaux suite à un coup de grisou.
Ce Congrès précise, suite aux décisions de la Fédération Française, que "la licence est nationale et ne peut-être délivrée que dans son département de résidence".
La création d'un championnat de France tête à tête est annoncé pour 1966.
Le Tarn poursuit sa progression en terme de licenciés passant de 2000 en 1960 à 3091 en 1965 répartis au sein de 81 sociétés. Au niveau national la pétanque compte alors 153000 adhérents.
La triplette Boch, Claverie, Benne de l'Aviron Castrais est la dernière a être sacrée championne du Tarn 2° catégorie, il n'y aura qu'un seul titre à partir de l'année suivante.
Kowalik, Molinari et Panerini de la pétanque de Bois Redon sont champions 1° catégorie,  ils participent au championnat de France à Perpignan qui voit pour la première fois des franciliens s'imposer dans les deux catégories. Paon, Mélis et Sarnito, en 1° catégorie et Authieu, Barelli et Guilas en 2°catégorie.
Quelques années plus tard Mélis et Authieu seront les partenaires d'un certain Marco Foyot.


 

                                                     1966 / 1970

 

La pétanque tarnaise vient de souffler ses 10 bougies, elle se porte plutôt bien mais il lui faudra encore patienter 40 longues années pour atteindre enfin la reconnaissance nationale. 

1966

4 équipes sont qualifiées pour les championnats de France Triplette à Agen,  l'équipe Molinari, Panerini, Rampain de Bois Redon est championne du Tarn. Mais le fait marquant de cette année fut l'organisation du 1er championnat de France Tête à Tête à Vincennes. 
François Cambon de St Sulpice  remporte le 1er titre de champion du Tarn à Rabastens. Son parcours au France est très honorable puisqu'il ne s'incline qu'en 1/16 de finale 13 à 11 face à Nicolaud de la Nièvre qui sera vice champion en perdant contre Ange Arcolao dit Bébert de Cagnes 1er champion de France de la discipline.

1967

Le 13e Congrès dressera un bilan plutôt positif de l'année.
Le Tarn obtient son premier titre de Champion de Ligue triplette  à Tarbes grâce à Tasselli, Deldossi, Bessolles de l'Étoile Gaillac.
Esio Tasselli est également Champion du Tarn tête à tête la même année (1/8 de finale au France à St Etienne). Il faudra au Tarn patienter 40 ans pour qu'une nouvelle équipe soit à nouveau couronnée Championne de Ligue Triplette (coïncidence également à Tarbes).
Ce championnat de Ligue fut marqué par des incidents qui conduirent à la suspension des joueurs Ruiz et Mevel pour je cite "mauvaise tenue à Tarbes". Une autre équipe qualifiée Girardelli, Garric, Brethou de la Pétanque Labruguière fut privée de ses championnats en raison d'un accident de voiture heureusement sans gravité.
Cette année-là 5 équipes sont qualifiées pour les Championnats de France à Paris (sans résultats significatifs), dont celle de Jean Sidoine qui va dominer pendant plusieurs années la pétanque tarnaise. Les frères Naudo associés à Bails de Perpignan obtiennent à Paris leur 2e titre de Champion de France consécutif.
La barre des 3500 licenciés est franchie,  la Pétanque Labruguièroise et  la Pétanque du Boulevard Carmaux sont, avec 118 adhérents, les plus dynamiques.

1968

Ce sera la dernière année de présidence de Georges Lontrade, lors du 14e Congrès, le  2 Février 1969,  Pierre Pennetier est élu à la tête du comité départemental. Il restera président jusqu'en 1998.
 
1969

Jean Sidoine est Champion du Tarn triplette, en 1969 avec Timoreau et Barriac  Robert (PTT Albi) et en 1970 avec Vicente François et toujours Barriac Robert.
1970

Création du 1er Championnat de France doublette, c'est Cals René et Jo Arama de la Pétanque Aussillonnaise qui sont Champions du Tarn et qualifiés pour le France à Montauban où la doublette  Ruffa, Barbieri de Trieux (54) inscriront les premiers leurs noms au palmarès de cette discipline.

Les années soixante-dix débutent sur une pétanque en plein essor au niveau national et départemental, de nouveaux joueurs vont marquer cette décennie tarnaise comme Pierre Balester, Marc Trouillet, Tino Claudi, et bien d'autres.