Les années 1955 / 1970

 

 

                                             1981 / 1985

1981

le Tarn, après des années de croissance, stagne pour la première fois, mais avec plus de 8000 licenciés il se porte toujours aussi bien.
L'équipe de Soual, Ziegler, Vis Eugène et Vis Joseph, est Championne du Tarn. Lors des championnats de ligue Midi-Pyrénées, organisés à Mazamet, ils ne sont battus qu'en finale par les toulousains Daniel Déjean, Jean-Claude Lagarde et Max Bonhouret. Mais ceux-ci,  après réclamation du comité du Tarn, sont déchus de leur titre et ne représenteront pas la Ligue lors des championnats de France en 1982 à Alès.
Que c'était il donc passé? Daniel Déjean remplaçait Claude Ferrand dans cette triplette, mais pour que ce remplacement soit réglementaire, il fallait que Déjean n'ait pas participé aux éliminatoires de son département. Hors ce n'était pas le cas, et donc cette année-là la ligue n'eut pas de Champion.
La place laissée vacante fut attribuée aux Hautes-Pyrénées, seul département de la Ligue à ne qualifier qu'une seule équipe aux Championnats de France triplette.
Un Lagarde qui pleure un autre qui rit, c'est Christian associé à Delzers Jean-Claude et Capello Clovis du Tarn-et-Garonne qui remportent le titre suprême lors des championnats de France au Mans. Cette équipe ne s'inclinera qu'en demi-finale lors des championnats du Monde à Mons en Belgique.

1982

le 28e congrès organisé à St Juéry dresse le bilan de l'année. On apprend que le Tarn et plus particulièrement la ville d'Albi a été retenue par la Fédération pour organiser les Championnats de France Doublette et Tête à Tête en 1986.
C'est en doublette que le Tarn va se distinguer aux championnats de France à Chambéry, Pierre Claudi (Tino) et Pierre Balester  perdent en 1/4 de finale sur le score de 13 à 12 contre les frères Stéphan du Morbihan.

1983

Un tournant pour la pétanque féminine, en effet la FFPJP annonce la création d'une licence spécifique à partir de 1984, étape supplémentaire de la reconnaissance des femmes dans notre discipline. Lors du congrès national à Nîmes la Fédération décide qu'à partir de 1985 la saison débutera le 1er janvier et se terminera le 31 décembre avec le mois de décembre comme période de mutation.
Après onze ans d'absence sur  le podium, Jean Sidoine associé à Marc Trouillet et Robert Escaffre est Champion du Tarn triplette. C'est à Toulouse, que pour la deuxième année consécutive les tarn et garonnais Lagarde, Capello et Delzers sont Champions de France. Marc Trouillet avec Rivals Jean est également champion du Tarn doublette prouvant, s'il était nécessaire, qu'il est un grand joueur.

1984

Le comité du Tarn compte 129 sociétés regroupant 8645 licenciés. La FFPJP annonce fièrement un peu moins de 500000 licenciés ce qui la classe au 4e rang des fédérations sportives derrière le football, le tennis et le ski.
10 ans après Ajaccio, c'est Bastia qui accueille les championnats de France triplette, le Tarn est bien représenté avec 3 triplettes qui dominent la pétanque tarnaise du milieu des années 80 :
Sidoine-Trouillet -Cros, Balester-Claudi-Castro, Vis E- VIS j-Vis L . Les trois équipes font un parcours honorable puisqu'elles s'inclinent toutes les trois en 1/16e de finale. Mais le joueur malheureux de l'année fut Pierre Claudi, en perdant trois fois finales, en triplette contre Sidoine, en doublette contre Riviera, et en tête à tête contre Bernard.
Au niveau national c'est l'année de Fazzino et Voisin, associés à Rochelet, ils sont Champions de France triplette, et quelques jours plus tard à Montpellier, Champions de France doublette. Ce doublé, aussi remarquable qu'inédit, est aussi incroyable car ils triomphent en finale des mêmes joueurs à savoir les toulousains Déjean, Lagarde et Ferrand en triplette et Lagarde et Déjean en doublette...
"Coco" Lagarde après avoir été déchu du titre aux Championnats de ligue à Mazamet, trois ans plutôt, perd donc deux fois en finale du France. Il se rattrapera en 1991, en Avignon, en remportant le titre national.

1985

C'est le 30e anniversaire du comité du Tarn. De 24 sociétés et 930 licenciés à sa création, le Tarn avec 129 sociétés et 8645 licenciés (dont 600 féminines) mesure le chemin parcouru trois décennies plus tard. La ligue Midi-Pyrénées devient la 1ere ligue de France en devançant pour la première fois la ligue Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Les championnats de France Triplette ont lieu au Bourget où 4 équipes représentent le Tarn.
Les champions du Tarn Balester-Claudi-Lebrasseur (Soual) ainsi que  Leyrolles-Forest-Julia (Carmaux), Borghi-Borghi-Bernard (Albi), Laquay-Milhau-Lopez (Castres).
C'est une fois encore l'équipe de Soual qui fait un parcours remarquable en s'inclinant en 1/4 de finale face aux lozériens futurs finalistes. Mais c'est les parisiens, sur leur territoire, qui sont sacrés champions de France avec un premier titre pour une légende de la pétanque Didier Choupay, associé à Didier Bideau et Patrick Lopeze.
Après huit longues années, ils permettent à la France, quelques mois plus tard, de reconquérir le titre mondial à Casablanca.

1985 c'est aussi la création de la Coupe des Présidents initiée par René Simian-Buissonnet de la Pétanque Salvagnacoise, véritable moment de convivialité, elle voit pour sa première édition s'imposer la triplette phare de Soual, Balester-Claudi-Lebrasseur.
Le Tarn prépare avec enthousiasme les Championnats de France Doublette et Tête à Tête 1986, preuve que notre département a su démontrer toutes les qualités de sérieux et de rigueur pour se voir confier, par la FFPJP, une manifestation d'une telle envergure.
30 ans c'est la maturité, l'expérience, il ne manque au Tarn, malgré certains résultats encourageants, que de se hisser sur la plus haute marche du podium. Pour cela il lui faudra attendre l'âge mûr, mais en attendant de nombreuses championnes et champions vont se révéler dans notre département de quoi permettre de patienter.....

                                                   1986 / 1990

1986

Le Tarn organise son premier championnat de France de pétanque. Le  monde de la petite boule à les yeux tournés vers la capitale tarnaise et sa magnifique cathédrale Ste Cécile. Le parc des expositions accueille 128 doublettes et 128 joueurs de tête à tête. Pour l'occasion le Tarn a qualifié 4 doublettes et 4 tête à tête apanage du comité organisateur.
Patrick Bousquet (St Louis Castres) Champion du Tarn tête à tête est accompagné de Carla Jean (St Sulplice), Phalippot Alain (Parc Albi) et Assemat Claude (Lacrouzette).
En doublette, les Champions Saulières Jean-Pierre et Routaboul Jean-Louis (Gambetta Carmaux) y participent avec  Brunelli / Cros Richard (Joyeux pétanqueurs Albi), Philippe / Bernard (Parc Albi) et Trinques / Moreno (Parc Albi).
Au delà de l'organisation qui à priori fut parfaite, ces championnats vont couronner une équipe surprise que l'on attendait pas, Fragnoud / Kassi du comité de l'Isère qui bat en finale les favoris de l'épreuve, les parisiens Foyot / Lebeau. A noter l'excellente prestation des tarnais Bernard et Philippe qui ne s'inclinent qu'en 1/8 de finale redonnant un peu de baume au cœur de notre président Pierre Pennetier.
En tête à tête la finale fut paraît-il magnifique, entre un champion aguerri, spécialiste de la discipline avec déjà 2 titres, le varois de Draguignan  René Coulomb et le jeune parisien plein de talent au balancier inimitable, Champion de France triplette 1985, Didier Choupay. C'est l'expérimenté René Coulomb qui l'emporte, inscrivant son nom pour la troisième fois au palmarès de l'épreuve.
En triplette les Champions tarnais sont de la Pétanque du Parc Albi, le jeune Michel Mattéï associé à Jean-Claude Trinques et Jacky Chamayou. Ils font un parcours très honorable aux Championnats de France à Angers puisqu'ils ne perdent qu'en 1/16 de finale. Lors de ce Championnat, Ange Arcolao dit "Bébert de Cagnes" est, dix ans après son premier titre, Champion de France triplette avec son fils Christian et Zangarelli Aristide. Pour la petite histoire ils sont les derniers Champions triplette à représenter la France aux Championnats du Monde. En effet jusque ici la triplette Championne de France était qualifiée pour le Championnat du monde l'année d'après. A partir de 1988 la FFPJP sélectionnera, selon certains critères, des joueurs pour la représenter. Cette initiative, si elle peut paraître injuste vis à vis des Champions en titre, permettra à la France de gagner 17 titres mondiaux en 20 ans. 

1987

Le comité prend la décision d'organiser les Championnats du Tarn triplette en septembre qualifiant ainsi les équipes pour l'année suivante. En cette année de transition, le Tarn qualifie donc 3 équipes lors d'un premier qualificatif à Gaillac au mois de mai pour les Championnats de France 1987 à Lyon, et 4 équipes (?) en septembre à Soual pour le France à Tarbes en 1988. Le titre de champion 1987 sera attribué aux vainqueurs de septembre, Matteï / Sidoine / Chamayou. Une équipe se distinguera lors de ces deux championnats du Tarn, Carla / Chastrusse / Cruzel de St Sulplice qui termine troisième des deux championnats et se qualifie donc deux fois la même année.
La coupe du Tarn mixte qualifie 4 équipes pour le premier Championnat de ligue de la discipline qui aura lieu à Toulouse, en attendant le premier championnat de France six ans plus tard.
Avec 8783 licenciés, le Tarn connaît une de ces dernières années de croissance.

1988

Ezio Tasselli,  l'homme à l'éternel "cigarillo" au coin des lèvres, nous quitte. Il laisse l'image d'un grand joueur de pétanque d'une correction et d'un fair play exemplaire, il aura été le premier joueur tarnais Champion de ligue triplette en 1967 mais aussi  trois fois Champion du Tarn triplette 1977, 1979 et 1980.
Le 34e congrès départemental annonce la catégorisation. Il existera désormais 2 licences, 1er et 2e catégorie. Le classement est effectué en fonction des résultats de l'année d'avant.
Obligation des joueurs 1er catégorie:
"Ils sont tenus de rendre obligatoirement 1 point à leur adversaire classé 2e catégorie. Le rendement de points doit avoir lieu avant le jet du bouchon de la 2e mène".
Une nouvelle réglementation qui allait, pendant des années, apporter pas mal de déboires sur tous les terrains de France et de Navarre....
Et un huitième titre pour Jean Sidoine Champion du Tarn triplette avec Marc Trouillet et Jacky Chamayou qualifiés pour les championnats de France à Macon en 1989.
1988 sera également l'avènement d'un grand champion qui va survoler la pétanque de cette fin de siècle, Philippe Quintais obtient à  Brest le titre de Champion de France Tête à Tête.

1989

Patrick Bousquet, Pierre Balester et Daniel Cabirol de la Pétanque St Louis de Castres sont Champions du Tarn triplette, ils battent en finale une équipe de Gambetta Carmaux avec un jeune joueur qui n'allait pas tarder à faire parler de lui, Jérôme Vayssettes.
Après les championnats de France en 1986, c'est ceux de la Ligue Midi-Pyrénées qui sont confiés au comité du Tarn et à la ville d'Albi. Ils ont lieu dans une enceinte inhabituelle, celle du lycée Rascol. Les gersois Aline, Barthélémy et Delom sont Champions de Ligue triplette. 
L'informatisation du comité départemental, suite aux recommandations de la Fédération, est en marche. Le département va donc se doter de moyens modernes de communication, premiers pas qui verront, 20 ans plus tard l'arrivée de la licence à puce.
Le comité, par l'intermédiaire de son président Pierre Pennetier, insiste sur la nécessité de développer les boulodromes couverts, quasiment inexistant à cette époque. En dénombrant les structures couvertes aujourd'hui dans le Tarn, on mesure le chemin parcouru ces vingt dernières années.

1990

Nouveau record, 9004 licenciés dans notre département dont près d'un millier de féminines. La pétanque tarnaise est à son apogée en terme de pratiquants mais elle ne sait pas encore que ce nombre va progressivement diminuer.
Le 45e congrès national de la FFPJP a lieu le 13 janvier dans la lointaine Martinique. On imagine aisément les critiques qui ont du alimenter le café du commerce de la pétanque nationale sur ce déplacement aussi lointain que coûteux.
Voici un petit extrait du compte rendu de ce congrès, fait lors des assises départementales par l'un des participants:
"Après une vibrante Marseillaise, qui marquait l'ouverture de ce congrès, près de 500 dirigeants représentant 20 ligues et 92 comités départementaux ont planché pendant plus de huit heures sur les 14 points de l'ordre du jour, luttant courageusement contre les tentations de l'exotisme tropical"
Aux championnats de France à Brive se sont les parisiens de La Courneuve Milcos, Tournay et Daniel qui obtiennent le titre tant envié. Deux autres parisiens Michel Loy et Thierry Lesage sont Champions de France doublette, au Cannet-Rocheville en terre sudiste.
1990 est également l'année du record du monde de tir par Christian Fazzino avec 991 boules frappées sur 1000 en 58 minutes, record exceptionnel pour un joueur d'exception qui sera sacré quelques années plus tard "joueur du siècle" par ses pairs.
Gaillac inaugure le premier boulodrome couvert du département, Mazamet ouvrira bientôt le sien, preuve que la pétanque est devenue crédible aux yeux des autorités locales et départementales.

Les années 90 vont nous amener naturellement vers la fin du XXe siècle qui aura vu naître la pétanque du côté de La Ciotat. Tout au long de cette décennie, de nouveaux champions vont pointer le bout de leurs nez, Vayssettes, Borrego, Patrac, Armand, Riou, Trouillet et bien d'autres, qui inscriront leurs noms au palmarès de notre discipline.