Les années 1955 / 1970

 

 

                                                1991 / 1995

1991
Le congrès national de la FFPJP annonce la création du Trophée national vétéran en 1992, il aura lieu à Toulouse les 10 et 11 octobre. Ce nouveau Championnat de France vient récompenser une discipline, si l'on peut dire, pleine d'avenir... Le congrès acte également la création d'un Championnat de France mixte en 1993.
Le championnat de France triplette a lieu en Avignon. Le Tarn est représenté par trois équipes:
Bruel/Enjalbert/Espié de la pétanque Lescure, Debard / Lambert / Lambert de la pétanque St Louis Castres et Rigotti / Broche / Mourotte de Gambetta Carmaux. Ce championnat va être, pour plusieurs raisons, mémorable. Tout d'abord le mistral déchaîné qui va tout au long de la journée du samedi perturber joueurs et bouchons, ensuite 2 équipes de la Haute Garonne vont accomplir un parcours exceptionnel puisque Simoes / Bauer / Pariset ne s'inclinent qu'en demi-finale et Lagarde / Rouquier / Ferrand sacrés champion de France en battant des bordelais en finale mettant ainsi à l'honneur la ligue Midi-Pyrénées. Mais le fait le plus marquant fut sans conteste la remise des prix. Les organisateurs avaient gardé le secret, et à la place des traditionnels jeux de boules et autres récompenses en nature, trois motos 125cm3 récompensèrent les vaincus et trois voitures bleu, blanche et rouge, s'il vous plait, les vainqueurs. De mémoire de bouliste ce fut la première et la dernière fois que de tels prix furent distribués. La FFPJP limita la dotation des championnats de France à l'issue de celui-ci pour éviter un malaise compréhensible dans les futurs comités organisateurs.
La Ligue fut également à l'honneur au Championnat de France doublette à Reims puisque les représentants du Lot, Enocq et Lacoste sont vice champions de France.
Le Tarn compte cette année-là 8852 licenciés répartis dans 134 sociétés. La pétanque graulhétoise avec 288 licenciés est la plus importante du département.
Avec ce nombre important de joueurs, le principal combat de notre comité est d'obtenir les subventions nécessaires afin que le boulodrome départemental voit enfin le jour. Ce n'est pas gagné mais leur mobilisation aboutira bientôt.
 
1992
Le Tarn vient de perdre une légende de la pétanque. Jo Arama s'est éteint des suites d'une longue maladie. Champion de France en 1958, Jo était une figure de la pétanque nationale et tarnaise, il s'était installé prés de  Mazamet à la fin des années 60. Personnage haut en couleur, il n'était jamais facile de jouer contre lui, ni même avec d'ailleurs. Mais même aujourd'hui de Paris à Marseille en passant par Toulouse, vous trouverez toujours quelqu'un pour vous raconter ces parties de boules incroyables auxquelles Jo aurait participé, ces anecdotes ubuesques et tellement méridionales. Je me souviens de ses talents de joueur, bien sûr diminué par cette poliomyélite qui l'avait fortement handicapé, mais aussi du récit de ses parties contre Bébert de CagnesRaoûl Bonfort ou Charly de Gemenos, car il avait aussi ce talent de conteur qui faisait de lui, quelqu'un de vraiment atypique.
Malgré une légère baisse des licenciés le département se porte toujours aussi bien, ses quatre nationaux St Juéry, Castres, Graulhet et Carmaux attirent toujours autant de monde.
Christophe Armand associé à Calmels Christian de la pétanque Réalmontaise est Champion du Tarn doublette. Il récidive en doublette mixte avec Normand Karine un an avant le premier Championnat de France de cette discipline.
Patrick Bousquet, Pierre Ballester et Daniel Cabirol de la pétanque St-Louis Castres représentent le Tarn au Championnat  de France à Grenoble en compagnie d'un futur grand joueur tarnais, Fabien Trouillet associé à Marque Pierre et Bouissière Jean-Claude de la pétanque Monestié.

1993
Le Tarn compte deux boulodromes couverts Gaillac et Graulhet, et un troisième en construction, Carmaux. Malgré l'engagement financier du comité départemental, celui d'Albi à toute les peines du monde à voir le jour.
Chamayou / Lozano de Gambetta Carmaux sont Champions du Tarn doublette, ils s'inclinent en 1/16e de finale aux championnats de France à St Saulve ou Milei / Radnic obtiennent leur première consécration nationale.
Mais c'est chez les vétérans que le Tarn obtient son meilleur résultat puisque l'équipe de l'Albinque Castres, Boyot / Perrier / Gambazza est championne de Ligue vétérans.
Au niveau mondial, pour la troisième année consécutive, la France est championne du monde avec l'équipe Simoés / Schatz / Quintais, titre obtenu dans la lointaine Thaïlande.

1994
135 clubs et 8623 licenciés le Tarn reste la discipline sportive la plus importante derrière le football.
C'est l'équipe Facen / Frebby / Vernier de Mazicou Albi qui est Championne du Tarn triplette. Le championnat de France se déroule à Angoulême où les Champions de Ligue Île de France Choupay / Bideau / Chagot sont Champions de France, un deuxième titre en triplette pour Choupay et Bideau après leur succès en 1985 au Bourget. Ce championnat de France sera endeuillé par le décès d'un supporteur parisien renversé par un autobus.
L'équipe Bideau / Choupay associée à Michel Loy décroche, à Clermont Ferrand, le titre mondial quelques semaines plus tard. 
En tête à tête la finale du Championnat du Tarn oppose deux joueurs de la société St Louis de Castres et c'est finalement Lambert Jean qui s'impose devant Gilbert Valles.
Dans la catégorie cadet pour la deuxième année consécutive un jeune joueur à l'avenir prometteur, inscrit son nom au palmarès du Tarn il s'agit de Frédéric Massoutier.

1995
Le comité du Tarn souffle ses 40 bougies, un coup d'oeil dans le rétro pour mesurer le chemin parcouru, la pétanque tarnaise a bien entendu connu un essor incroyable mais les résultats demeurent toujours en dessous des espérances de nos dirigeants. 3 quarts de finale, 5 huitièmes au France, 2 titres de Champions de ligue, peut mieux faire pourrait on dire, même s'il faut féliciter nos valeureux joueurs qui ont réussi à faire parler du Tarn au niveau national.
1995 est marqué par la baisse des effectifs, le Tarn perd 500 licenciés soit 6% de son effectif. Cette baisse spectaculaire n'est pas prête de s'enrayer malheureusement. 
Un futur grand joueur commence à faire parler de lui Stéphane Delforges Champion du Tarn triplette catégorie cadet.
Ce sera l'année d'un autre grand joueur Jérôme Vayssettes,  puisqu'il est qualifié en triplette aux Championnats de France avec Michel Mattéi et Stéphane Bascoul, il est vice Champion du Tarn doublette associé à Michel Magiera, et Champion du Tarn doublette mixte avec son épouse Christel.
Au niveau national, Laurent Morillon, après un titre de Champion de France doublette en 1992 avec Robert est à nouveau sur la plus haute marche du podium mais cette fois-ci en tête à tête, sacre obtenu à Annecy.
C'est aussi le premier titre mondial pour Philippe Suchaud associé à Philippe Quintais et David Le Dantec.
Pour ses 40 ans le comité du Tarn va bientôt pouvoir inaugurer son boulodrome couvert d'Albi. De jeunes joueurs pointent le bout de leur nez. Ils vont dans un avenir proche, grâce à leur talent, permettre au Tarn de tutoyer les étoiles.

 

                                                      1996 / 2000

1996
7606 licenciés, le Tarn n'échappe pas à l'érosion de notre sport. Plus de 1000 joueurs et joueuses perdus en 2 ans. La recherche d'une explication rationnelle est vaine.
La première tranche de l'aménagement du boulodrome d'Albi est terminée. Il faudra patienter une année supplémentaire pour que sa capacité définitive passe à 32 jeux.
Après avoir été vice champions doublette en 1995 Jérôme Vayssettes et Michel Maggiera sont Champions du Tarn et qualifiés pour le France à Rosny-sous-Bois. Jérôme est également, pour la deuxième année consécutive avec son épouse Christel, Champion doublette mixte.
Au niveau national c'est Max Fouilhe du club de Melun (Seine et Marne), qui va réaliser un véritable exploit,  inédit à ce jour, celui d'être champion de France doublette à pétanque avec Jean-Pierre Le Lons et champion de France doublette provençal avec William Stohr.
C'est la Pétanque St Martin d'Albi avec Vis Louis, Vis Antoine et Keller Angélico qui est Championne du Tarn triplette en battant en finale les navèssols Olivier Coubès, Daniel Cabirol et Thierry Bouisset.
Dans cette discipline, c'est encore la Seine et Marne qui remporte son troisième titre national de l'année avec l'équipe des Star Master's  Choupay / Loy / Milcos,  une sacrée performance pour un département et un record qui n'est pas près d'être battu.

1997
Après 20 ans passés à la tête de la Fédération Française de Pétanque et de Jeu Provençal, Henri Bernard passe la main. Claude Azéma  lui succède avec comme  priorité rajeunir, dynamiser,  rénover, médiatiser une pétanque vieillissante et quelque peu sclérosée, espérant ainsi endiguer la perte chronique de ses licenciés.
Le boulodrome d'Albi qui devait être départemental, va pour des raisons évidentes de fonctionnement  devenir local avec une gestion partagée des clubs albigeois.
Nos vétérans Benazeth Pierre / Sidoine Jean / Lartigole Jean sont Champions de Ligue Midi-Pyrénées à Auch. Un titre de plus pour ce grand champion Jean Sidoine qui est qualifié une fois de plus  pour un Championnat de France.
C'est Alain Phalippot et Charles Brun qui sont champions du Tarn doublette et qui participent aux championnats de France à Melun en compagnie de Guy Foshino champion tête à tête. 
Après avoir conservé pendant six ans sa couronne mondiale la France va s'incliner sur ses terres à Montpellier, c'est la Tunisie qui remporte le titre.

1998
Le comité du Tarn regroupe 130 sociétés pour 7295 licenciés. Au niveau national la FFPJP reste la 4ème Fédération sportive mais elle a perdu depuis 1990 presque 50000 licenciés toutes catégories confondues. 
La catégorisation vit sa dernière année d'existence, remisant au placard le fameux pin's.
Sur la lancée de leur titre en doublette, l'équipe Graulhétoise Alain Phalippot, Charles Brun associés à Patrick Patrac sont Champions du Tarn triplette, ils participent aux championnats de France à La Roche/Yon , où un inconnu Didier Velut , remplaçant Daniel Voisin (souffrant), est sacré champion de France, avec il est vrai deux partenaires de talent, Christian Fazzino et Philippe Suchaud. 
Stéphane Délforges
, après deux titres en cadet, est Champion du Tarn triplette junior avec Ludovic Queudet et Yoann Tépu.
En cette année d'exploit sportif au niveau mondial, la France boulistique va reconquérir le titre suprême en Espagne avec Michel Briand, Didier Choupay, Christian Fazzino et Philippe Quintais.

1999
Naissance de la Coupe de France des clubs, nouvelle compétition portée sur les fonds baptismaux par le président du comité du Gers Alain Cantarutti. Pour cette première année seulement 19 clubs tarnais y participent, 1352 au niveau national.
Cette compétition va redonner à la pétanque un état d'esprit que l'on croyait perdu. La sportivité et la convivialité vont permettre à cette épreuve de se développer rapidement. Un seul bémol, la difficulté pour certaines sociétés de sélectionner des joueurs et joueuses entraînant de ce fait quelques incompréhensions chez les pétanqueurs non retenus. C'est les bretons du club de Douzic Arzin(Finistère) qui remportent cette première Coupe de France des clubs. 
Deux nouveaux boulodromes couverts voient le jour, celui de St Alby et de St Juéry. C'est le club de La  Bouriatte de Castres qui est à l'honneur avec la triplette Jean-Paul Decourt, Pascal Lugan et Emile Armengaud Championne du Tarn 1999.
Un joueur du Parc Albi va accomplir une magnifique saison. Fabien Trouillet, vice champion du Tarn doublette avec Christian Bralley, est quelques semaines plus tard Champion doublette mixte avec Sophie Lopes. Il sera également vice champion de ligue doublette et doublette mixte. Une magnifique saison pour un joueur exemplaire qualifié par le comité du Tarn de "joueur de l'année". Un autre joueur, qui fera parler de lui une décennie plus tard, est champion du Tarn tête à tête, Geoffrey Biau.
Mais c'est en vétéran que le département va connaître sa plus grande satisfaction, l'équipe composée de Casimir Kusnierz, René Rigotti et José Diaz va réaliser un parcours magnifique lors des championnats de France au Pradet (Var) où ils ne vont s'incliner qu'en demi-finale face aux futurs champions de France Jean Manoukian, Paul Gortchakoff et Lelo Antoine des Bouches-du-Rhône.
Pour la première fois de son histoire le Tarn est demi-finaliste d'un championnat de France.

2000 
Pierre Pennetier, après 32 années de présidence du comité, va exercer sa dernière année de mandat de président. Même si les résultats sportifs n'ont pas toujours été à la hauteur de ses espérances, il n'a pas à rougir du bilan. Lors du 46ème congrès départemental le 20 janvier 2001 il fera le bilan de 40 années passées au service de la pétanque tarnaise mais aussi de ses douze années comme membre de la Fédération Française de Pétanque et de Jeux Provençal. Il aura été aussi président de la Ligue Midi-Pyrénées de 1975 à 1981. Une carrière bien remplie au service de la pétanque et de ses licenciés.
Après son titre en tête à tête en 1999, Geoffrey Biau est Champion du Tarn triplette, associé à Jean Ribeirinha et Pierre Huc. En doublette c'est le club de l'Étoile d'Aussillon qui est à l'honneur avec la doublette Henry Renaud et Joseph Agugliaro dit "Chico" Championne du Tarn.
En tête à tête, le jeune Benoit Puginier est Champion du Tarn en battant en finale son coéquipier du club de La Bouriatte Jean-Marie Lacquay.
Mais c'est en vétéran que le Tarn va à nouveau réaliser une exceptionnelle performance puisque l'équipe de la Fanny St Juéry, Martin Gracia, Pierre Guitard et Pierre Jamme, est championne du Tarn, championne de Ligue Midi-Pyrénées et demi-finaliste du championnat de France à Soustons.
A l'aube de ce 21eme siècle où la pétanque fêtera bientôt son centenaire, le Tarn poursuit son chemin, elle attend toujours un titre majeur, et se prépare avec son nouveau président départemental, Jean-François Chaffret, à relever de nouveaux challenges. Cette nouvelle décennie qui s'annonce va considérablement marquer la pétanque tarnaise et lui donner enfin la reconnaissance nationale qu'elle espère depuis presque 50 ans.